Année Réalisation : 1996

Durée :26 minutes

Synopsis

Proche de la mer, arrimée à la colline et balayée par le mistral, la cité du Plan d’Aou connaît une restructuration : les barres HLM tombent et les politiques ont prévu la construction de complexes administratifs, d’hypermarchés et de résidences.

Depuis quatre ans, les jeunes jouent avec humour les Aracomorabiens dans les théâtres marseillais. Ils ont parodié leur quotidien dans la cité et leur relation avec leurs proches et leurs professeurs. Cette pièce a insufflé aux jeunes la confiance, la maturité et l’ambition qui leur faisaient défaut. Les jeunes membres de la troupe de théâtre ont pris conscience de leur qualité et, grâce au soutien des animateurs du centre social de la cité du Plan d’Aou, ont pu exprimer leur passion. Les témoignages se multiplient.

Des adultes issues de la Cité, parlent de leur combat. Brillants universitaires, ils mènent des actions sociales pour encourager les jeunes à faire des études.

Des mères de familles expriment leur contentement de vivre au Plan d’Aou mais déplorent le manque de moyens de transport et la disparition des commerces de proximité.

Un instituteur explique qu’il n’y a pas d’agressions et de violence à l’école. L’échec scolaire n’est dû qu’au manque d’encadrement et d’intérêt des adultes envers les jeunes.

Les parents sont satisfaits de constater les effets positifs du théâtre sur la scolarité de leurs enfants.

Le récit de leur vie, mis en relief par la magie du théâtre, brise les multiples clichés des cités.

Générique

réalisation et suivi vidéo : Marielle Gros, Hélène Lioult

Production :
Centre Social Grand Saint-Antoine
Centre de Culture Ouvrière Culture et Liberté, Ville de Marseille
Association départementale de d?veloppement des Actions de Pr?vention
DSU Marseille 2
Conseil Général 13

Création théâtrale : Paul Fructus
Image et son complémentaires : Daniel Amphoux, Nicole Alix
Montage : Hélène Lioult, Jocelyne Piay