LE PETIT NAIM ET LE ROBOT

By 16 juin 2014Archives, Films

Année Réalisation : 1991

Durée : 43 minutes

Synopsis

Un enfant qui ne veut pas grandir s’exclame « Je veux rester un petit nain », un autre plus mûr déclare aimer l’école parce qu’il veut être intelligent et « plus fort qu’un robot ».
Le film est un questionnement sur les conditions de la réussite scolaire et sur la réussite elle même. il interroge la place respective des parents, des enseignants des animateurs de quartiers, il donne la parole aux enfants et aux universitaires des sciences de l'éducation.

Dès la crèche, les premiers retards sont détectables et annoncent les difficultés à venir, celles à faire ses lacets, à monter sur un banc en hauteur pour les plus jeunes, celles à écrire son prénom pour les plus âgés, sont les premiers signes du retard scolaire. Les enfants qui ont des difficultés à lire au cours préparatoire sont souvent aussi ceux qui ont des problèmes linguistiques ou moteurs.
Les parents, les instituteurs et les animateurs jouent un rôle capital dans le développement des aptitudes des enfants.Au club des jeunes de la Pinette quartier excentré d'Aix-en-Provence, dans les associations d'aide à la scolarité du Jas de Bouffan à la crèche Optimum ou à la Passerelle, les parents s’investissent auprès de leurs enfants. La rencontre avec d’autres enfants favorise leur évolution. Actifs, ils acquièrent une capacité à penser et à raisonner, qu’ils peuvent transposer à d’autres situations. A l’école primaire, les instituteurs font la médiation entre la culture et les activités des enfants.

Générique

réalisation : Hélène Lioult, Nicole Alix
musique : Laurindo Almeida, Charlie Byrd.
production : Caisse des dépots et consignations, Ville d'Aix-en-Provence, Fond d'action sociales des travailleurs immigrés et de leurs familles, Délégation régionale des droits des femmes.