Année Réalisation : 2007

Durée : 80 minutes

Synopsis

Aurore est morte sans avoir rien raconté de son histoire, à part qu’en 1939 en Espagne à la fin de la guerre civile, elle avait 16 ans et qu’elle a pris le dernier bateau pour l’exil.

À Martigues, Raoul, son mari, militant communiste, est inconsolable. Manu, son petit-fils, à qui elle a écrit avant de mourir, veut en savoir plus.

Ils décident de partir ensemble en Espagne à la recherche de cette histoire qui mêle les drames familiaux et la victoire des franquistes à l’issue de la guerre.

Ils rencontrent des témoins de l’enfance bourgeoise d’Aurore. Ils recueillent les souvenirs laissés par son père, fondateur de la psychiatrie espagnole, député socialiste mort prématurément, et ceux de son beau-père, Gouverneur de Madrid pendant la guerre.
Ils apprennent comment ce beau-père, socialiste convaincu, qu’elle a tellement aimé, a été exécuté en 1942 par les franquistes.
Ils s’étonnent des réactions des propriétaires actuels du domaine familial et des hésitations gênées des militants socialistes d’aujourd’hui,

Raoul et Manu essaient de remplir des silences, d’élucider des tabous, de renouer des liens.

Et c’est ainsi qu’ils peuvent revenir à Martigues et transmettre le message d’Aurore, un message d’idéal communiste : No pasaran, ... l’homme est le frère de l’homme.

Générique

auteur réalisateur : Christian Caroz
production déléguée : Airelles vidéo, Hélène Lioult Camps

Image : Jean-Luc Chaperon
Son : Hélène Lioult, Luc Leclerc
Assistants : Vincent Baptiste, Etty Abergel
Montage : Christian Caroz, Jean-Luc Chaperon

Voix : Elisabeth Caroz, Gérard Eddi, Christian Caroz

Coproduction : Christian Caroz, Les Spectateurs Citoyens
Avec le soutien financier de la Région Provence-Alpes-C?te d?AzurAvec
Raoul Eddi, Emmanuel Eddi

Avec la participation de Miguel Angel Estrella, pianiste et ambassadeur de l?Argentine ? l?Unesco.